Premiers pas en sol birman

Samedi, midi, après 48 heures de voyage en passant par Moscou et Bangkok, j’atterris à Yangoon (Rangon), ex-capitale du Myanmar (anciennement Birmanie). Le pays a ouvert ses frontières aux touristes en 2011, qui peuvent désormais obtenir un visa de visite pour 30 jours.

En faisant la queue pour passer la douane, je me rends compte que j’ai mal épelé mon propre nom sur mon visa, çà commence bien! Heureusement, pas de problème, je sors vite de l’aéroport pour prendre un taxi qui m’emmène à destination pour un prix fixe de 8000 kyats (~5 €).

J’ai deux semaines devant moi, je voyage avec le groupe Stray Asia, la seule compagnie de bus « hop on hop off » pour jeunes voyageurs en Asie du sud-Est . Car oui, bien que moins connu du grand public, le Myanmar fait bien partie de l’Asie du Sud – Est. Le pays est frontalier de la Thaïlande et du Laos (avec la zone du Mékong appelée le triangle d’or, sur laquelle j’ai voyagé en bateau il y a deux ans), mais également de l’Inde, du Bangladesh et de la Chine.

Je vais faire partie du premier groupe à voyager avec Stray au Myanmar et je dois rejoindre mes futurs coéquipiers à 18 heures à mon auberge.

L’auberge est une des plus anciennes de la ville, tenue par un vieux monsieur birman qui m’explique rapidement que je dois me tenir au couvre feu de 23 heures, car il a du virer la veille 2 jeunes hommes pour avoir tambouriné à la porte la veille à 1 heure, accompagnés de demoiselles (pour ne pas parler vulgairement). À part son monologue sur la jeunesse d’aujourd’hui, mon premier rapport avec un local se passe bien. Ma chambre est au 8ème étage, sans ascenseur, çà tombe bien, j’ai besoin de me remettre au sport. Je suis sous le toit, mon étage dispose d’une petite terrasse avec hamac et vue sur la ville, plutôt sympa!

J’ai quelques heures devant moi, je décide d’aller faire un tour pour déjeuner (trop hâte de m’essayer à la gastronomie locale). Après une rapide recherche sur Google, les forums ont l’air de dire que c’est tout à fait ok de se promener en short dans la ville. Après quelques minutes de marche, j’ai l’impression de me faire fixer à tous les coins de rues! Je ne vois aucun touristes et tous les locaux portent un longyi (le sarong local). Je me rend aussi vite compte qu’il n’y a pas énormément d’endroits où manger dans mon quartier, autre que les stands de rue (que je décide d’éviter pour mon premier repas, mon estomac ayant besoin d’un temps d’adaptation si je ne veux pas passer mon séjour aux toilettes). La circulation est hallucinante, la rue très bruyante, les trottoirs tous occupés par les stands marchands, je me colle aux locaux pour traverser les rues avec eux. Ne réussissant pas à trouver un restaurant et me faisant siffler dans la rue, je décide de rentrer faire la sieste et mettre un pantalon. Un détail quand même qui m’aura marqué pendant ma courte visite est de voir de nombreux locaux cracher dans la rue ce qui à l’air d’être du sang. Je vous rassure, j’ai rapidement appris que c’est un fait des noix de bétel (vous aussi vous n’avez jamais entendu ce mot?), une noix qui fait les dents (et le crachat, classe) toutes rouges. Ils la chiquent comme du tabac avant de recracher (en plein milieu de la rue) le jus rouge de la noix. C’est une vieille habitude dans le reste de l’Asie mais ici, c’est encore très courant, et pas très ragoûtant pour être honnête.

En m’endormant, ma première impression de Yangon est le bruit monstre de la ville. La musique résonne dans des haut-parleurs partout dans la ville, les klaxons ne s’arrêtent pas, les locaux crient pour s’ adresser à leurs copains de l’autre côté de la rue. Il fait une chaleur étouffante. Je suis bien en Asie!

Je me réveille juste à temps pour retrouver mon groupe, pour un premier apéro repas. Le tour étant le tout premier dans le pays, on est un très petit nombre: une anglaise, un couple d’américains, notre guide laotien et moi. Ce soir, on se rend dans Chinatown, parce qu’il n’y a pas une ville au monde qui n’aie pas son Chinatown! Ici, on y mange dans l’un des rares restaurants de la ville.

On s’ essaye à la bière locale (Myanmar), bien sûr. Plutôt bonne et légère, très similaire à la bière thaï. Le petit plus, derrière chaque capsule se cache des gains potentiel, de bières gratuites ou de petites sommes d’argent, ce qui forcément, incite à plus de consommation, pas bête la bête. On ne gagne rien ce soir là, mais ne vous inquiétez pas, ma chance aux jeux ne me lâchera pas tout le séjour.

Pour le repas, point aussi très important, je teste une des rares spécialités du pays: la salade de feuilles de thé. On ne la voit originellement pas sur le menu, essaie donc de baragouiner quelques mots et beaucoup de mimes pour demander à la serveuse si elle en a, elle nous répond que oui. C’est en fait son copain du bout de la rue qui nous les ramène dans des plats à emporter, pour la somme rikiki d’à peine 0, 50€.

C’est bon, une saveur que je n’ai jamais connu, complètement indescriptible et pas du tout ce à quoi l’on s’ attendrait, je n’ai pas retrouvé le goût du thé. En tout cas, définitivement à essayer!

Je fais attention à bien rentrer avant mon couvre-feu, qui au passage ne concerne que mon auberge, pour profiter (enfin) d’une pleine nuit de sommeil avant de commencer la « vraie » visite.

Promis, les prochains articles parleront bien plus du pays et des villes et contiendront des photos, mais voilà pour une petite introduction sur mes premiers pas en sol birman. 

Vue depuis mon auberge
Vue depuis mon auberge

À suivre!

Pour plus d’info sur Stray Asia et leurs offres pour le Myanmar, c’est ici: http://www.straytravel.asia/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :