Siam Reap et temples d’Angkor

On quitte Phnom Penh (en se promettant d’y revenir un jour) direction la plus grosse destination touristique du Cambodge: Siam Reap et les temples d’Angkor.

Le trajet de la mort:

Pour le trajet, on prend un bus de nuit qui s’avérera probablement le pire trajet de tout le voyage. Des lits « superposée » sont en fait mi couchette, mi sur élevé par un dossier, de la place pour tes jambes ou même moi je ne rentre pas c’est pour dire, et si tu es en bas, comme nous, pas de fenêtre et 30cm de hauteur, vaut mieux pas être claustrophobe. Si ce n’était que çà à la rigueur, mais en plus le bus conduit comme un bourrin sur des routes bossues, l’idée même de dormir est inenvisageable. Au milieu de la nuit je me lève, noir total pour essayer de trouver des toilettes, me rendant vite compte que y’en a pas (là c’est pas cool); problème: dans le noir je n’arrive plus à retrouver mon siège, partagé avec une copine de route. Ayant trop peur de rentrer dans le lit d’un inconnu, me voilà à quatre pattes cherchant désespérément ma place. Heureusement je finis par entendre un « Gaelle, what the fuck are you doing?? » ok, c’est là! Bref, arrivés à 5 heures du matin sur place, on a pas l’air frais!

Siam Reap, ville de far niente:

A Siam Reap, on retrouve des amis d’enfance et de voyage, ce qui va probablement rendre la ville encore plus top à nos yeux. En tout j’y reste 1 semaine, le groupe de voyage changeant complètement. Siam Reap est surtout la ville de passage pour aller voir les mondialement célèbres temples d’Angkor. Concrètement dans la ville, çà ne regorge pas d’activité bien que on ne s’ennuiera jamais. On se contentera de s’y promener, de faire les marchés, de jour et de nuit, de s’essayer au massage Cambodgien (la vie dure…), de se faire faire d’autre super cheap manucure/pédicure et de se gaver de plats locaux. Par contre en terme de prix, la ville est extrêmement chère, presque au niveau de prix européens. On essaiera également un barbecue Cambodgien, reconnu pour être top, ou je mangerai du crocodile! Et ba le crocodile, c’est vachement bien.

La nuit, comme tout bon backpackers, on traîne sur « Pub Street », comme son nom l’indique, un équivalent de la rue de la soif. L’ambiance est super, les bars sont pleins, les boissons sont pas chères, bref je vous laisse imaginer.

Ce qui fait plus bizarre, c’est de voir, contrairement au reste de l’Asie, des familles et autres touristes. En effet jusqu’ici on ne voyait pratiquement que des jeunes vadrouilleurs mais ici, même si c’est une ville de fête pour les vadrouilleurs en question, c’est aussi la ville transitoire des temples, et çà, c’est pour tout le monde!

C’est à Siam Reap que j’essaierai d’acheter un tuk tuk (j’ai décidemment un truc avec ces engins). Achat non fructueux, j’aurais quand même réussi à monter derrière le conducteur au lieu de dans le tuk tuk.

Les fameux temples d’Angkor:

Au milieu d’une semaine bien chargée en far niente, on a quand même trouvé le temps de faire ce pourquoi on est venu: les temples d’Angkor. Après 30 minutes de tuk tuk à 4h du mat’ pour voir le leverde soleil, on arrive aux temples, ou du moins à l’entrée ou il faut cracher la monnaie. $20 pour la journée et une jolie photo sur ton badge que tu t’attendais pas à prendre! Il était 5h du mat… la mienne dit clairement « qu’est-ce que tu viens me faire chier avec ta photo à cette heure là? ».

On admire le lever de soleil sur le temple principal de Angkor Wat (Angkor… Whaaaaaat?), un peu nuageux mais honnêtement toujours à couper le souffle. En tout on fera 4 temples dans cette journée. Le premier, Angkor Wat, le principal, le temples « avec les têtes » du roi, un petit temple tout en hauteur et le fameux temple de Tomb Raider. Je pourrais vous donner les vrais noms mais honnêtement c’est comme çà que je m’en rappelle (et que probablement la majorité des gens s’en rappelle) et c’est facile, c’est ceux que tout le monde va voir!

La « ville » est immense, on se déplace en tuk tuk toute la journée. C’est d’ailleurs assez comique de devoir chercher son chauffeur au milieu de milliers de tuk tuk à chaque sortie de temple. Les chauffeurs se font des réus tuk tuk en attendant leurs clients, squattant tous le même pour bavarder et jouer aux cartes. D’autres dorment carrément dans leur tuk tuk avec un hamac installé. J’adore!
Les temples sont superbes et on sent une histoire vraiment forte qu’à connu le pays, un autre genre d’histoire que celle des Khmers Rouges qu’on a pu voir à Phnom Penh. Mon préféré restera celui de Tomb raider, un temple où les ruines se mêlent à des arbres géants. Bon et puis, on aime bien se prendre pour Lara Croft! Pour vous donner une idée je vous laisse voir en images.

Commençant à être un peu courtes en terme de planning, Siamp Reap et les temples seront notre dernière étape du Cambodge. La prochaine fois, on se rendra à Sihanoukville, dans le sud, parce qu’on en a entendu beaucoup de bien! La suite? C’est le soir du nouvel an chinois que l’on quittera Siam Reap et le Cambodge, pour une dernière étape retour en Thaïlande…

Publicités

2 commentaires sur “Siam Reap et temples d’Angkor

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :