Java – De Jogja à Jakarta partie 2

  • Bandung: Après un train de nuit tout sauf confortable, nous arrivons dans la ville de Bandung, troisième plus grosse ville d’Indonésie.  On décide de s’ y arrêter sur le conseil d’une locale rencontrée à Jogjakarta, n’ayant finalement pas le temps de se rendre sur la côte Javanaise. Nous savons que l’hotel est à deux pas de la gare mais n’avons malheureusement pas de plan. Le problème, personne ne veut nous indiquer le chemin et tous soutiennent qu’il nous faut prendre un taxi. Même un marchand qui est sur le point de nous dire où c’est finit par nous dire qu’on ne peut pas y aller à poeds, en croisant le regard de son copain taxi derrière bien entendu. Fatiguées, on finit par lâcher l’affaire et négocier le taxi le moins, qui s’ avérera bien entendu une fortune pour les 100m que l’on fera… Première arnaque, notre impression de la ville en est du coup déjà bien entachée.  Pour le côté positif, l’auberge dans laquelle on passe nos deux nuits sur place, le zzzbackpacker, est vraiment top est bien situé. Pour résumer Bandung, à part un volcan en dehors de la ville que l’on ne verra pas car trop mauvaise météo, la ville n’a strctement aucun intérêt autre que… le shopping. La ville est réputée pour ses nombreuses sorties d’usines de grandes marques. Bien entendu, qui dit spécialité locale dit qu’il faut essayer! On fera une des boutiques les plus réputées. Sans être gigantesque, elle regorge de marques en tout genre à prix bradés, difficile de ne pas trouver son bonheur! On fera également un luxueux centre commercial appelé Paris de Java, le surnom de la ville, ou l’on se contentera de faire du lèche vitrine. Autrement, la ville n’a vraiment rien d’attirant et on ne comprendra décidemment pas le rapport avec Paris. Une balade dans le centre ville de quelques minutes finit de nous convaincre de ne pas y rester. On aura cependant une bonne surprise, le « Pascal food court », un ensemble de stands de restaurant vraiment mignon où l’on va le soir se relaxer en essayant de nouvelles spécialités culinaires. On y testera dailleurs le Pisang, que l’on pense être une banane frite mais qui s’ avère en fait être une banane au chocolat et au…. fromage fondu! Malgré tout mon amour pour le fromage ce sera bien la dernière fois que je commande ça. Il aura également été très difficile de se déplacer dans la ville , les tuk tuk refusant de faire de longues distances, les taxis étant parfois dur à trouver, les bus n’ayant absolument pas de plans ou de trajectoires définies et surtout, les gens ne parlant pratiquement pas un mot d’anglais. Même à pieds, le traffic étant si dense, on refuse catégoriquement de traverser. Heureusement, après s’ être bien fendu la,poire devant les deux cloches qui passent 20 minutes en se tenant la main pour traverser, les indonésiens, de nature très gentille, finissent toujours par nous aider en arrêtant les voitures.

  • Jakarta: on quitte finalement Bandung très rapidement pour se rendre enfin à la capitale indonésienne. On s’ y rend en trois heures de train, la vue est top, on comprend pourquoi l’option train est hautement recommandée sur l’île. Malgré l’importance de la ville, elle n’est franchement pas réputée des touristes et même très mal appréciée des voyageurs qui s’ y rendent. On est logées dans la rue la plus touristique de la ville, qui regorge en effet d’auberges mais pas tant de touristes que çà. Le heureux hasard des choses fait qu’une amie commune d’enfance devenue actrice est aussi à Jakarta pour l’avant première d’un film indonésien se passant à Paris où elle a le rôle principal. On se retrouve donc comme des stars, à se rendre à l’avant première la plus attendue de l’année ici pour notre premier soir dans la capitale! Bien entendu le film est en indonésien, on ne comprend rien, mais l’action se passe dans le quartier latin parisien, c’est donc sympa de voir un peu la maison. L’acteur principal a 42 ans et joue un jeune de 24 ans et nous sommes, les seules à savoir que lorsqu’ils parlent français ça n’a pas vraiment de sens mais la salle est pliée de rire, preuve que le film est bien. Expérience improbable, on finira même par embarquer la dite copine à l’improviste en Thaïlande avec nous. Le reste de Jakarta sera sans plus, quelques arnaques (ne jamais se laisser faire porter ses valises ou emballer ses colis), des taxis très agaçants qui ne savent jamais où ils vont et s’ arrètent pour demander leur chemin tous les 10 mètres pendant que le compteur tourne, des eaux les plus polluées que je n’ai jamais vu et un énorme clivage des richesses. Jakarata abrite en effet une immense communauté de la richesse indonésienne,  tandis que dans certains quartiers, les habitants dorment dans la rue ou dans leur tuk tuk.

On aura quand même une bonne surprise avec le musée nationnal, que l’on aura eu beaucoup de mal à trouver (oui, se perdre dans un parc c’est possible, y rester enfermer également.), un immense musée qui regorge de poteries, art artisanal, statues religieuses et autre reliques retraçant l’histoire du pays et les nombreux aspects de sa culture.

Finalement, l’île de Java aura eu du bon et du moins bon mais ce qui est sûr c’est que ça donne envie de voir beaucoup plus du pays, de Bali et Java mais également de ses nombreuses autres îles. En deux semaines en Indonésie, on aura que fait quelques centimètres sur la carte et pourtant on a l’impression de ne pas avoir arrêter!

C’est donc pleine de frustration, en me promettant de revenir pour explorer plus en profondeur que l’on s’ envole avec une copine de voyage supplémentaire, pour aller passer les fêtes de fin d’année sur les îles Thaïlandaises…

Ps: quelques photos sont empruntées à ma copine de voyage Chloé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :