Wildlife et Tasman Peninsula

Pour finir proprement sur la Tasmanie, et mon séjour en Australie en général, retour sur les derniers jours passés sur l’île.

Après avoir quitté la montagne Tasmane, à mon plus grand regret, on se dirige à nouveau vers Hobart. Cette fois-ci on ne va pas en ville mais bien à l’opposé: dans un centre animalier! Le Bonorong Wildlife Sanctuary, entre Hobart et Richmond est réputé pour accueillir de nombreux animaux typiques de la région dont bien entendu le très fameux diable de Tasmanie.

$25 l’entrée, un peu cher mais qui les vaut bien. Le centre recueille les animaux blessés ou abandonnés sur la route et leur offre une seconde vie entre liberté et encadrement sanitaire. Difficile de choisir un préféré: entre le bébé wombat nourrit au biberon devant nous, les perroquets qui nous disent bonjour, les kangourous que l’on peut nourrir à la main et bien entendu les très nombreux diables de tasmanie. D’ailleurs, c’est bien rigolo comme bestiole, ça courre toujours exactement dans le même circuit, digne d’un poisson rouge, et ça fait pratiquement que ça de la journée. Le reste du temps, ca se bat sur des carcasses d’opossums, comme on peut l’admirer dans le « village de retraite des diables de tasmanie » du centre.

Les deux derniers jours, on les passe sur la magnifique peninsule tasmane. Ici, les paysages se mêlent entre plages et parcs nationnaux, à ne plus savoir ou donner de la tête. En camping, les wallabys, opossums et ratons locaux sauvages se comptent par dizaines. On en est presque blasé de voir du wallaby! Sur deux jours, on se promène sur les plages, et traverse les forêts, pour un dernier diner devant un coucher de soleil sur la peninsule.

Petit signe du destin, sur la route du retour, on aperçoit un echidnée sauvage, specimen très rare et seule espèce animale que je n’avais pas du tout vu en Australie, à deux jours du grand départ, magique! Bon en gros, c’est un gros hérisson avec un nez pointu.

Le retour à Hobart se fait avec bien des regrets. La Tasmanie restera probablement ma partie préférée du pays, par contre une semaine est trop court à mon goût, et je conseillerai plutôt 2-3 semaines pour ne pas repartir frustrée.

Mes articles sur l’Australie ne sont pas définitivement finis, quelques surprises restent pour plus tard mais maintenant, il est temps de s’ attaquer à la Nouvelle-Zelande!

Publicités

2 commentaires sur “Wildlife et Tasman Peninsula

Ajouter un commentaire

  1. Tom Tom voudrais bien un véritable kangourou pour noel. Je lui ai dis qu’il n’aurait pas assez de place dans notre jardin mais impossible de lui faire entendre raison. C est quoi ces sacs à 3 dollars ? Du caca de kangourou ? Ils en font quoi ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :