Travailler pour se loger

Après avoir été rétrogradée de serveuse à assistante serveuse (oui, c’est possible, pas de limite dans la loose), et donc finir avec un planning de 3h en tout pour la semaine (soit $50, ça rigole pas), il a bien fallu trouver une solution pour ne pas puiser dans les réserves personelles.

En Australie, comme en Amérique du sud, il est courant pour les auberges d’engager les backpackers pour travailler pour eux en échange de l’hébergement gratuit. La seule condition en général est de rester un certain temps pour que ça vaille le coup. Il s’avère que la chaîne Nomads, ou je loge à Melbourne, fait partie de ces auberges. Me restant plus d’un mois dans la ville, je décide de demander un poste. Étant maintenant ancienne dans l’auberge, on me connaît, je n’ai pas trop à pousser pour intégrer l’équipe: je commence le lendemain.

L’idée, c’est qu’on travaille une vingtaine d’heure (18 avec les pauses déjeuner), réparties sur la semaine. Si on a le RSA et un peu d’expérience en bar, on peut travailler au bar de l’hotel en tant que barman. Si on a de la chance, on fait la réception. Si on prend le premier qui vient, on fait comme moi, le housekeeping. Qui aurait cru que moi, bordélique de compétition, je finirai femme de ménage!

Je fais 4 shifts de 5h par semaine, pour ma part toujours sur le créneau 10h-15h avec 30min pour déjeuner. Le job est facile: à cette heure là, il suffit de refaire les lits ou passer le balai, changer les poubelles, nettoyer la cuisine. L’avantage, à part le fait que l’on peut littéralement se lever 5min avant le travail (temps de trajet inexistant, possibilité de travailler en pyjama), c’est qu’on va dans les chambres, on parle avec les gens, et du coup on fait encore plus de rencontres. Et puis, généralement, les équipes étant exclusivement des jeunes voyageurs, l’ambiance est bonne et ça permet de s’intégrer facilement. Je m’amuse presque à toquer à toutes les portes en criant « housekeepiiiiiiing » avant d’entrer, même si cette partie là n’aide pas à se faire des amis!

En échange, je suis en dortoir de 4, gratuitement, avec d’autres membres du staff, et comble de l’avantage, je n’ai pas le housekeeping qui me reveille tous les matins pour venir changer les lits. Le deal est plutôt bien et les économies astronomiques!

image
Peut-être bien qu’un peu de housekeeping nous ferait pas de mal!

image

Publicités

Un commentaire sur “Travailler pour se loger

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :