Grampians National Park

Grâce à Autopia, sponsor du site, j’ai pu visiter cette semaine le Grampians Nationnal Park, plus grand parc nationnal du Victoria, connu notamment pour l’escalade.

Rendez-vous dimanche matin, 7h30, je me maudis au réveil tellement je suis fatiguée.  En tout, on est une quinzaine de personnes dans le bus, bien plus de backpackers que dans les précédents tours. Le guide nous annonce 3h de route, j’entends 3h de sommeil de plus.

Finalement, on passe la matinée à rouler avec une pause café et une pause déjeuner avant de commencer la journée pour de vrai. Juste avant manger, on ira quand même voir le centre d’art aborigène qui est sur la route. Un petit havre de paix avec des chaumières dans un petit parc. Le centre regorge de peintures, didgeridoos, boomerangs et autres objets peints.

L’après-midi, nous voilà enfin au fameux parc. C’est maintenant que je dois preciser les conditions climatiques: 10º, vent, pluie et gros nuages. Premier look out, on se croirait au Machu Piccu (ça devrait en faire rire plus d’un que je parle du Machu Piccu) tellement c’est couvert de nuages. La vue reste grandiose, sur des vallées et montagnes infinies. On aperçoit un grand lac dans les montagnes. Quelques minutes plus tard, les nuages sont devenus trop épais pour qu’on n’y voit quoi que ce soit.

Le guide s’ adaptant aux conditions climatiques décide d’inverser le planning de la journée. On se lance donc dans une randonnée à travers le parc. Des rochers allant de petite caillasse à gros cailloux font tout le charme du lieu. Les gens entassent les pierres les unes sur les autres, ce qui personnalise le lieu d’autant plus. La randonnée nous mène au célèbre rocher du parc, le balconies, suspendu au-dessus dubhide et dominant tout le parc. On n’a qu’une envie, c’est de s’ assoir dessus. Bien entendu, ce n’est pas possible, du moins pas avec le guide sous les yeux. Et quand on voit la vue on comprend pourquoi. Il vaut mieux s’ abstenir si on a le vertige.

On repart pour le dernier stop de la journée et pas des moindres: Mackenzie Falls. Un vrai coup de foudre. Une cascade immense que l’on peut suivre pratiquement tout son long et même enjamber grâce a des chemins naturels et d’autres aménagés. La couleur de l’eau est étrange, presque chimique, mais c’est visiblement l’effet de la roche et des pigments qui donne cet effet. Je cours, saute et m’extasie tout le long, comme une enfant qui voit de l’eau pour la première fois. Je fais moins la maligne quand il s’ agit de remonter la cascade pour retourner au bus en passant par ses 250 marches d’escalier…

Une fois arrivée, je suis parée pour mes 3h de sieste retour!

En résumé, le Grampians c’est vraiment top, mais je pense qu’une journée est un peu court. Mon conseil: y aller quand il fait doux pour bien deux jours à faire de la randonnée, de l’escalade et du camping.

Bookez ici pour un day trip ou pour un voyage combiné avec la Great Ocean Road par exemple: http://www.autopiatours.com.au

Bref, à part ça, retour en image!

Publicités

2 commentaires sur “Grampians National Park

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :