Philip Island, bébés kangourous et mini manchots

A quelques serpents et araignées près, dont je me passerai bien, je peux enfin dire que j’ai vu et bien vu toutes les espèces animales australiennes que je voulais voir. Grâce à Wild Life Tour, sponsor du site et tour opérateur spécialisé dans les tours liés à la faune australienne, j’ai pu passer une journée sur la célèbre Philip Island avec sa penguin parade, pour observer des manchots. Et à vrai dire, la journée a été beaucoup plus que ça.

Départ 10h, pas fraîche du tout après une soirée un peu arrosée, dans un bus d’une vingtaine de personnes et notre guide: Brad, expert en écologie et grand connaisseur des animaux australiens. Premier stop: Brighton Beach. Toujours dans un registre artistique lié à Melbourne, la plage est connue pour ses nombreuses cabines de plages d’affilées toutes peintes de façon originale. L’effet est réussi, et donne beaucoup de charme à la plage.

On se dirige ensuite vers ce qui restera probablement mon meilleur souvenir de la journée: une réserve naturelle ou l’on peut nourrir les kangourous, toucher les koalas, voir des wombats… Autant dire que je me rue avec mes petites graines dans l’enclos à kangourous. Moi qui aura attendu 5 mois pour voirbun kangourou (mort sur le bord de la route pour le premier), je pense que là j’ai ma dose. Les kangourous sont en liberté, sautent partout autour de nous, et nous on a juste à aller les voir pour leur donner à manger. Bon ils font un peut peur car ils en veulent tellement qu’ils n’hésitent pas a te boxer un petit coup pour que tu lui en donnes plus mais dans l’ensemble ils sont très habitués aux humains et on peut les caresser très facilement: gros kangourous féroce, kangourou albinos, mini kangourous, maman kangourou avec bébé dans la poche, j’y ai vu de tout, suis tombée amoureuse plus d’une fois, et ai essayé d’en piqué un dans mon sac à main sans grand succès!
Et parce que les kangourous c’est pas tout, j’ai quand même eu la chance de voir aussi des koalas de très près et réveillés qui plus est (faut avouer que c’est mignon mais un peu inutile d’habitude à dormir 20h par jour comme bestiole), un diable de tasmanie, un wombat, des emeus (toujours aussi flippant), un dingo, et même va savoir pourquoi, un âne et un mouton… Bref, je suis retournée en enfance.

Nous voilà ensuite enfin partis pour l’île en elle-même. Il fait froid, très froid, il pleut, très pleut, et la fatigue de la veille commence à se faire sentir, mais cela ne m’empêche pas de profiter de l’île. Après un arrêt à la chocolaterie du coin, qui malheureusement ne nous réserve pas de fontaine de chocolat à la Willy Wonka mais nous en apprend quand même plein sur le chocolat (comment ça normal pour une chocolaterie?), et un arrêt sur la plage la plus populaire de l’île, on se rend à Seal Rock, un endroit où vivent les otaries et quelques manchots. La vue sur la jetée est vraiment belle malgré la pluie. On peut voir les maisons des minis manchots mais malheureusement on n’y verra pas de manchot ce jour là, tous encore à l’eau. J’en profite pour y acheter une nouvelle/énième mascotte, un manchot en peluche souvenir. N’assumant absolument pas, j’ai quand même menti en disant que j’achetais ça pour mon neveu (et non désolé les gars, celui là il est pour moi).

S’ approchant du coucher du soleil, cela ne signifie qu’une chose: en route pour la penguin parade, le but ultime de la journée. La penguin parade (parade des manchots), est ce qui rend cette île si célèbre en Australie: 30 minutes aprèsle coucher du soleil, on peut assister à un spectacle incroyable. Des centaines de minis manchots sortent de l’eau, pratiquement tous en même temps pour se réfugier pour la nuit dans leur maison. L’occasion est idéale pour les humains d’observer cette espèce très craintive de près dans son état sauvage. Nous voilà donc tous assis sur des estrades à attendre que quelque chose se passe.
Après une vingtaine de minutes d’attente, je vois tout le monde qui commence à s’ agiter, j’en conclue que les manchots commencent à arriver. En effet, je vois plein d’oiseaux blancs au bord de la mer. Bizare, je pensais qu’ils étaient bleus. Avec ma vue du super-taupe, il m’aura fallu 15 minutes avant de réaliser que je regardais des mouettes. Sans commentaire. Les manchots, en effet ils sont bleus et ils sont 10 mètres plus loin. Heureusement, ils traverses la plage et se dirigent vers les gradins où l’on est. Du coip, on peut se promener entre les estrades et les observer de près. Pour résumer, un mini manchot qui se dandine, y a rien de plus mignon. Mon grand regret: interdiction totale de prendre des photos. En effet, le flash les effraie et risque de les dénaturiser, et trop de gens oubliant d’enlever le flash, l’île a décider d’interdire tout bonnement photos et vidéos, ça restera donc dans notre tête. On profite donc de l’observation des nos manchots une bonne heure, avant de reprendre la route vers Melbourne.

En résumé, en dehors des conditions climatiques hivernales, la journée est vraiment parfait pour observer toutes ces petites bêtes dont on parle tant. Je n’ai plus qu’à décider si pour Noël, je demande le bébé kangourou ou le mini manchot.

Je vous laisse tomber amoureux en photos.

Pour en savoir plus sur les tours de Wild Life Tours, allez jeter un oeil sur le site internet: http://www.wildlifetours.com.au

Publicités

Un commentaire sur “Philip Island, bébés kangourous et mini manchots

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :