Travailler dans la restauration

De retour à Melbourne, malgré tous mes efforts pour retarder le moment fatidique, je dois bien retrouver un travail. Techniquement, à peine arrivée, j’ai déjà l’opportunité de refaire du street marketing mais non merci. Quitte à retravailler un peu, je voudrais trouver quelquechose de plus fun et de nouveau, comme travailler dans un bar. Le hic, je n’ai ni expérience ni RSA.

Le RSA, Responsible Service of Alcohol, est un diplôme Australien oboigatoire pour travailler dans un établissement servant de l’alcool. Et ici, ils sont très stricte à ce niveau là, on y échappera pas. Le coût du diplôme dépend de l’état dans lequel on souhaite travailler. Dans le Victoria, il coûte $50, je décide donc de le passer. En gros, on passe 4h dans une salle à écouter un monsieur nous parler des méfaits de l’alcool et des responsabilités que cela implique lorsqu’on est amené à en servir. Pour la touche d’ironie, j’ai assisté au cours en gueule de bois, histoire de me sentir bien concernée. À la fin du cours, on répond à un petit test du même niveau que la journée d’appel, histoire de vérifier qu’on est pas complètement abruti. Et puis c’est tout, on a le RSA en poche.

Pour ce qui est de trouver le boulot, je ne dirai pas aussi simple mais si on y met un peu du sien, ce n’est pas si dur. Personnelement, je me suis armée de quelques CV, fait du porte à porte pendant 2h, avec ma faible expérience et pas encore pon RSA, et j’ai décroché un essai pour le soir même en tant que serveuse dans un restaurant. En deux heures d’essai, j’ai renversé une carafe d’eau sur une nana, mis mes doigts dans la sauce d’un client, fais tomber un repas par terre,… et décroché le job car le chef a été « bien plus impressionné que la dernière à l’essai ». Alors là, chapeau.

Après, il faut avouer que l’Australie est très discriminatoire pour les jobs en fonction du sexe. Personne ne veut des filles pour les jobs dans la construction mais être une fille aide énormément pour trouver un emploi dans la restauration. D’ailleurs on me le dit, ils veulent une fille. Probablement la seule raison pourquoi je suis là. Beaucoup d’annonces précisent même qu’ils veulent des jolies filles uniquement pour le service. Ici, on apprécie surtout le fait de rester souriante et travailler dur.

Me voilà donc repartie encore dans une différente carrière Australienne, à servir des plats italiens, espagnols et français qui me font palir d’envie je dois avouer que çà m’amuse, je me croirais dans un jeu type restaurant city. Je travaille essentiellement le soir, j’ai des pourboires qui me payent la bière d’après boulot, et je ne finis jamais très tard donc je peux toujours sortir après… et dormir le matin. Pourquoi j’ai fait de la vente déjà?

Publicités

4 commentaires sur “Travailler dans la restauration

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :