Histoire de loose #2

Décidemment, Alice Spring ne me réussit pas. Celle-ci devrait avoir sa catégorie à elle toute seule.

Samedi 22 juin, je dois m’envoler pour Melbourne depuis Alice Spring. Valise? Check, j’ai bien tout. Billet? Check. Navette pour l’aéroport? Check. Auberge une fois là-bas? Je suis attendue pour le jour même, check. J’arrive donc confiante à l’aéroport, habituée maintenant, me dirige vers l’enregistrement de ma compagnie et donne mon passeport.

La demoiselle me demande si mon nom est bien celui sur le passeport. Bien sur. Et quel prénom ai-je utilisé? Ba le mien banane. Après 3-4 questions du genre je finis par oser demander: « un problème? ». Oui, il y a un problème, elle ne me trouve pas. Moi, qui commence à panniquer, lui ressors l’email de confirmation, que j’ai déjà vérifié 3 fois, tout en me disant qu’il ait improbable que je me sois trompée: « j’espère que je n’ai pas fait d’erreur ».

Mon monde s’ écroule quand j’entends « ah si je suis vraiment désolée mais vous avez fait une erreur. Votre vol était le 22 mai, il y a un mois! ». J’y crois pas. Je vérifie. En effet, j’ai mis le mauvais mois. Pour la touche d’humour probablement elle ajoute: « du coup vous avez raté votre vol… ».Je m’apprête à pleurer quand elle me dit qu’en plus, elle ne peut rien faire pour moi, c’est le premier jour des vacances scolaires, tous les vols de la semaine sont overbookés.

Tout me passe par la tête: deux sponsors qui m’attendent dans le week-end, un emploi du temps déjà serré, je dois absolument me rendre à Melbourne le jour même. Un bus? Il y en a qu’un seul qui fait ce trajet là, ne part que le lendemain, met 2 jours pleins à m’amener à Melbourne et coûte près de $400. Un train? Je ne trouve rien en ligne et je n’ai plus de batterie sur mon téléphone (sinon ce serait pas drôle).

Seule solution: aller voir Quantas, la compagnie Australienne qui coûte bonbon pour leur demander s’ il leur reste de la place sur un vol. Un personnel adorable s’ occupe de moi, me trouve une place de dernière minute sur un vol qui s’ apprête à décoller (le seul de la journée). Le monsieur me tend un papier d’un air très gêné avec le prix écrit dessus pour la discrétion: $600……. « Désolés, c’est parce que c’est les vacances du coup tout est booké ».

Un bus à $400 qui me fait payer trois nuits d’hotel supplémentaires et perdre des sponsors… le calcul est vite fait. Je sors la CB presque en pleurs et monte dans l’avion. Voyons le bon côté des choses, j’ai le droit à un sandwich au poulet dans l’avion!

La morale de cette histoire? Je vous la dirais quand j’aurai avalé la pillule.

Publicités

3 commentaires sur “Histoire de loose #2

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :