Byron Bay

A l’occasion d’avoir démissionné de mes deux boulots, j’ai décidé de faire ma première escapade hors de sydney avec une copine rencontrée dans mon dortoir. On a 4 jours devant nous et il fait encore beau sur la cote, alors première destination: 2 jours à Byron Bay!

Byron Bay c’est 1 heure d’avion de Sydney, une quinzaine d’heures de bus. Sachant que l’avion est moins cher, le choix est vite fait. On s’ent sort pour $200 aller-retour.

wpid-DSC01439.JPG

L’avion atteri à Ballina, micro aéroport où un bus nous emmène directement à Byron Bay devant notre hostel (pour $18). Via Hostelworld, on a choisi de se rendre à l’Aquarius backpacker et on ne regrette pas une seconde: des chambres immenses avec des balcons et terasses privatives pour chaque, une salle de bain qui fait la taille de notre dortoir à Sydney (faut avouer que c’est pas une référence), une FENETRE (oui ça parait con mais ça nous avait manqué), bar, piscine et le must: un diner gratuit pour l’achat d’une boisson tous les soirs! Le tout pour $30 la nuit, un des moins cher du coin. Ah et puis, petit détail: 150m de la plage principale.

wpid-DSC01471.JPGwpid-DSC01473.JPGwpid-20130429_123034.jpg

En parlant de la plage, il nous aura pas fallu 10 minutes pour enfiler nos maillots et s’y rendre en sautillant (oui je sautille beaucoup). Ici, toutes les plages sont magnifiques, très natures, sable fin ou galets avec des immenses falaises entre chaque. La ville est connue pour ses bons spots de surf. J’y ai d’ailleurs pris ma première leçon. 3h pour $60, en groupe de 8 avec 2 profs presque clichés: australiens, blonds, musclé, très drôle… Mais bons quarantenaires! Le surf c’est super, du moins pendant les 4 secondes ou tu prends la vague. Moins pendant les 30 minutes derrière à pagayer pour revenir. Et pour info, la nage du petit chien acroché à la planche, ça fait pas avancer plus vite. La bonne nouvelle? J’ai tenu debout sur toutes mes vagues, à croire que je serai peut-être douée à quelque chose. La mauvaise? Je suis aussi douée en pagayage qu’en béquilles, ce qui m’a permis de faire en tout et pour tout 5 vagues en 3h. Et de gagner des courbatures dans des endroits où j’ignorais l’existence de muscles.

wpid-DSC01454.JPGwpid-DSC01457.JPGwpid-DSC01464.JPGwpid-20130429_124629.jpgwpid-DSC01459.JPGwpid-DSC01530.JPGwpid-DSC01533.JPGwpid-DSC01531.JPG

Pour ce qui est de la ville (car oui c’est bien beau la plage mais il faut bien se nourrir!), Byron Bay c’est très petit et très mignon. Un peu hippie sur les bords mais de ce que j’ai entendu, rien comparé à Nimbin, la ville voisine. Les gens chantent et jouent de la guitare tous les 10m dans la ville, des petites boutiques hippies longent toutes les rues avec les inévitables bijoux en bois, bandeau de fleur ou encore matériel à fumer. Tout est garanti écologique ou communautaire. J’ai même pu voir un guérisseur qui soignait gratuitement dans un parc. J’aurai dû lui demander de guérir ma maladresse tiens. wpid-DSC01479.JPGwpid-DSC01481.JPGwpid-DSC01480.JPGwpid-DSC01478.JPGwpid-DSC01443.JPGwpid-DSC01470.JPGwpid-DSC01463.JPG

J’ai cru comprendre que la vie nocturne était généralement très agitée. Manque de bol, j’y ai été en semaine et hors saison. J’ai quand même eu la « chance » d’assister à un concours de lutte de filles dans la gelée. Pour mon plus grand malheur, les photos étaient interdites. Je ne pensais pas que des filles iraient se dégrader à ce point en public. Et bien si. Et elles y prennent goût! On se serait cru en plein tournage de films pour adultes avec barbie vs barbie. Mais biensur, le public masculin n’est là que pour le sport…

wpid-DSC01509.JPGwpid-DSC01493.JPG

Sinon, le plus important à faire à Byron Bay est de marcher jusqu’au phare de la ville. Pourquoi? Premièrement parce que c’est tellement sportif qu’on culpabilise moins sur le cheeseburger qu’on a mangé à midi. Mais aussi parce que les vues sont incroyables. Falaises, plages et même animaux. On peut voir des tortues, des dauphins, des baleines,… J’aurai apparemment vu une baleine mais mes yeux de taupe n’ont pas aidé. Et aussi un iguane. Toujours pas de kangourou, mais je l‘aurai un jour, je l’aurai!

Mais surtout, la raison principale d’aller y faire un tour est de se retrouver au point le plus à l’est du pays-continent australien. Classe quand on visualise une carte du monde et qu’on imagine le micro-point qu’on est à l’autre bout du monde.

.wpid-DSC01562.JPGwpid-20130501_114719.jpgwpid-20130501_115732.jpgwpid-DSC01612.JPGwpid-DSC01609.JPGwpid-DSC01607.JPGwpid-DSC01601.JPGwpid-20130501_120747.jpgwpid-DSC01599.JPGwpid-20130501_120833.jpgwpid-20130501_115917.jpgDSC01604DSC01583

En résumé, Byron Bay c’est très sympa, je m’y ennuierai très vite personnellement mais pour quelques jours de vacances relaxes et pour voir des belles plages, çà vaut définitivement le coup.

 
image

image
image

image

Publicités

8 commentaires sur “Byron Bay

Ajouter un commentaire

  1. Ah …. Ca a l’air bien kiffant… je parle du surf et non des filles dans la boue ( quoi que…)
    Dommage que le spot est tellement loin…

    1. Je tiens à préciser que vos planches ont l’air énormément Grande…. Je ne me rapelle pas quelles étaient aussi grande quand j’ai appris le surf…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :